Partagez cette page ou cet article !

Vous vous demandez ce qu’est un Voyageur Perpétuel ?

Ce n’est pas seulement un mot à la mode, le sujet est bien plus vaste. Le Voyageur Perpétuel est l’art d’être apatride sans perdre ses droits en tant que citoyen du monde.

Aucun pays n’est votre propriétaire; vous n’appartenez à aucun État (vous êtes Libre d’État). C’est vous qui choisissez les pays dans lesquels vous voulez évoluer et les lois sous lesquelles vous voulez vivre.

Un Voyageur Perpétuel = Touriste Permanent = ex-contribuable

Ainsi, par exemple, vous pourriez choisir le Panama pour votre résidence fiscale, les Émirats comme lieu d’affaires, la République Dominicaine comme pays pour votre deuxième passeport, Singapour pour garder votre argent et la Thaïlande comme pays pour vous amuser.

Le voyageur permanent se diversifie, garde le meilleur de chaque lieu et atteint un maximum d’indépendance des différents États.

Il est évident que, entrer dans un pays en tant que touriste, limite le temps que l’on peut y passer. Dans certains pays, vous ne pouvez rester qu’un mois, dans beaucoup la limite est de 3 mois et dans très peu comme le Mexique, la limite est de six mois.

Cependant, il est souvent possible, si vous souhaitez prolonger votre séjour, de vous rendre dans un pays voisin et de revenir le lendemain ou peu de temps après avec le visa renouvelé (c’est une option qui ne doit pas être répétée trop souvent car comme nous l’avons dit dans un autre article, cela peut poser problème).

En tant que citoyen de l’UE, vous avez également la possibilité de vivre en permanence dans chaque État membre de l’UE. Il est important, cependant, que vous ne restiez que tant que vous êtes encore classé comme touriste. Ce faisant, vous ne deviendrez pas résident fiscal et n’aurez pas à payer d’impôt sur votre revenu universel. Et, en tant que voyageur perpétuel, vous pouvez aussi décider de devenir résident de l’un des pays dans lesquels vous vivez en parallèle.

Il existe de nombreux pays dans le monde, comme le Panama, la Géorgie, les Émirats, la Thaïlande, et bien d’autres, dans lesquels vous n’auriez pas à payer d’impôts (sur les différents systèmes fiscaux dans le monde).

L’abréviation ‘PT’ (‘Perpetual Tourist’ en anglais), ne se réfère pas seulement au Touriste Perpétuel. Il est également fait référence au PT en tant que « Touriste Permanent » ou même « « Ex-Contribuable ».

Votre assujettissement à l’impôt dépend de plusieurs facteurs.

La première est la nationalité, un facteur qui n’est déterminant que dans le cas des États-Unis et de l’Érythrée. Ces deux pays sont les seuls à imposer le revenu gagné par leurs citoyens, même s’ils vivent à l’étranger.

Ensuite, il y a le facteur du séjour. Dans de nombreux pays, la règle des 183 jours s’applique. En principe, tant que vous passez moins de 183 jours dans le pays, vous ne serez pas considéré comme un résident fiscal, vous éviterez donc de payer des impôts dans le pays.

Il y a bien sûr d’autres facteurs, comme le logement, les liens économiques, sociaux et familiaux, dont nous parlons dans notre article sur la résidence fiscale.

En fin de compte, vous pouvez même éviter une partie des impôts indirects, nous expliquons ce point dans notre article sur la façon de récupérer la TVA.

En tant que résident du Mexique, de l’Argentine, de la Colombie, d’Australie, du Canada, par exemple, ou de tout autre pays non européen, vous pouvez récupérer la TVA sur vos achats dans l’UE.

Selon les pays, ce système est également possible pour d’autres nationalités : c’est le cas notamment d’un citoyen européen qui effectuerait ses achats en dehors de l’ Europe. Il existe de nombreux cas dans lesquels vous avez la possibilité, en tant qu’étranger, d’obtenir le remboursement de la TVA.

Autres avantages pour le Voyageur Perpétuel

Le fait d’être un PT n’apporte pas seulement des avantages du point de vue de la fiscalité ou de votre sécurité, il vous offre bien plus encore.

Les Voyageurs Perpétuels vivent rarement dans leur pays d’origine et c’est ce qui les rend spéciaux. Il s’agit généralement de personnes du monde entier qui ont quitté leur zone de confort et qui sont ouvertes à de nouvelles expériences.

Le Voyageur Perpétuel est une personne qui pense différemment.

L’un des grands problèmes pour la majorité des gens est qu’ils essaient d’accomplir quelque chose de spécial tout en faisant comme tout le monde. Cela, bien sûr, représente un défi de taille.

Une personne standard va à l’université, obtient son diplôme, fait des stages, puis présente sa candidature à un concours ou à une offre d’emploi, en attendant d’être sélectionnée parmi des centaines de candidats.

Le Voyageur Perpétuel, lui, renverse les choses; il ne joue pas selon les règles. Il monte sa propre entreprise, investit l’argent qu’il gagne ; s’il ne peut pas faire ce qu’il veut dans la région où il vit, alors il va ailleurs. Et, bien sûr, si l’État étouffe son entreprise par des règlements et des taxes, il la déplace simplement ailleurs…

Le Voyageur Perpétuel a l’avantage du géo-arbitrage.

Le géo-arbitrage consiste à tirer le meilleur parti des caractéristiques des différentes zones/pays à travers le monde.

En tant que PT, vous pouvez vendre vos produits ou services dans des régions riches qui ont l’habitude de payer des prix élevés et de produire les produits ou de développer les services dans des régions dotées de l’infrastructure nécessaire, mais qui sont plus avantageux pour les salaires, les lois, la fiscalité, l’accès au travail et les produits ou matériaux dont vous avez besoin.

Cela s’applique non seulement à votre entreprise, mais aussi au niveau personnel : vous pouvez choisir de gagner votre argent dans une devise forte ou dans un pays qui paie bien et vivre dans un autre pays où le coût de la vie est beaucoup plus bas.

Par exemple, vous pourriez gagner votre argent en France et vivre au Paraguay. Ou vous pourriez avoir des clients au Royaume-Uni et vivre en Thaïlande.

Le Voyageur Perpétuel a de meilleures relations/connections.

Comme vous le découvrirez dès que vous commencerez à vous déplacer, il y a beaucoup de personnes qui, comme vous, ont décidé de se lancer et se sont mises en quête d’autre chose. Vous êtes unis à ces personnes par un lien invisible et par un besoin de rencontrer de nouvelles personnes sur lesquelles vous pouvez compter et qui peuvent compter sur vous.

Ce n’est généralement pas le cas dans votre lieu habituel parce que les personnes autour de vous sont toujours les mêmes et que ces personnes n’ont pas de temps à vous consacrer, parce qu’elles sont prises par leurs amis, collègues de travail et membres proches.

Le Voyageur Perpétuel découvre plus d’opportunités (d’affaires).

Le fait d’être mieux connecté présente de nombreux avantages, dont un plus grand nombre d’opportunités d’affaires.

Dès que vous cesserez de vivre comme tout le monde, vous commencerez à avoir beaucoup de nouvelles idées, vous trouverez des choses dans d’autres secteurs et cultures qui attireront votre attention et vous pourrez essayer de vous adapter aux autres marchés.

De plus, vous rencontrerez des gens qui font beaucoup de choses exceptionnelles et vous pourrez allier vos projets.

Le Voyageur Perpétuel peut apprendre une variété de nouvelles choses, en particulier les langues.

Enfin, en tant que PT, vous aurez l’occasion d’acquérir beaucoup de nouvelles compétences, de connaître d’autres cultures et, bien sûr, d’apprendre de nouvelles langues.

Même si vous ne déménagez que de France en Malaisie, de Belgique à Malte ou du Mexique en Uruguay, vous aurez toujours la possibilité de découvrir une société complètement différente et d’élargir considérablement vos horizons personnels et professionnels.

Comment devenir un Voyageur Perpétuel ?

Eh bien, si vous êtes déjà convaincu des avantages de la vie d’un Touriste Perpétuel, l’étape suivante consiste à savoir comment vous pouvez le devenir.

Comme nous l’avons déjà expliqué, l’ « Ex-Contribuable » ne paie pas d’impôts, mais pour cesser de les payer, il doit cesser d’être un contribuable dans son pays d’origine. Pour cette raison, la première étape consiste à se désenregistrer en tant que résident fiscal.

Voici les étapes à suivre pour vous désinscrire dans le pays où vous résidez et payez vos impôts :

Option 1 : vous êtes ressortissant du pays dans lequel vous résidez :

  1. Vous quittez votre domicile dans votre pays d’origine et annulez tout ce qui pourrait laisser supposer que vous y résidez encore (services, abonnements, immatriculation, assurances…)..
  2. Vous déménagez dans un autre pays où vous pouvez facilement devenir résident – ce sera votre pays  » passerelle « . Si vous êtes citoyen de l’UE ou si vous avez les moyens d’y résider, vous pouvez vous installer à Chypre ou dans un autre pays européen..
  3. Vous vous inscrivez comme résident. Pour ce faire, vous devrez trouver un logement (normalement une chambre dans un appartement partagé suffit). Vous aurez également besoin d’une assurance maladie et vous devriez être en mesure de prouver que vous avez un revenu minimum.
  4. Une fois inscrit dans le pays  » passerelle « , vous informerez votre pays d’origine de votre changement de résidence afin qu’il vous retire votre statut de résident fiscal. Il est probable qu’ils vous demanderont des documents pour prouver que vous avez un nouveau lieu de résidence. Le consulat de votre pays peut souvent vous aider à cet égard.
  5. Dès le désenregistrement dans votre pays d’origine, vous pouvez quitter votre nouveau domicile dans le pays  » passerelle  » et vous désenregistrer immédiatement de celui-ci. Pour cela, selon le cas, il suffit généralement de laisser expirer ou de ne pas renouveler votre visa ou votre permis. Si tel n’est pas le cas, vous devrez vous adresser à la mairie ou à l’organisme chargé de la radiation des étrangers.

Option 2 : vous n’êtes pas ressortissant du pays dans lequel vous résidez  :

Si vous n’êtes pas ressortissant du pays dans lequel vous résidez (c’est-à-dire si vous vivez dans un pays en tant qu’étranger), les démarches sont alors plus simples.

  1. Vous quittez votre domicile dans le pays dans lequel vous n’êtes pas ressortissant et vous annulez tout ce qui pourrait laisser supposer que vous y résidez encore (services, abonnements, immatriculation, assurances…).
  2. Vous vous rendez à l’administration communale ou à l’agence compétente pour l’informer que vous allez quitter le pays et demandez  à être radié de la liste des résidents (ou simplement de ne pas renouveler votre permis de séjour). Habituellement, il ne vous est pas demandé  de plus amples informations, mais si l’administration le fait tout de même, vous devriez lui fournir une raison valable, comme par exemple, que vous allez retourner dans votre pays d’origine ou que vous avez un nouvel amour dans un autre pays et que vous allez voir comment les choses vont se passer. Vous pouvez également choisir de laisser expirer votre visa ou votre permis de séjour.

Quelle que soit votre situation, une fois que vous vous êtes radié et que vous n’êtes résident fiscal nulle part, il est essentiel que vous preniez connaissance des lois des différents pays que vous traversez afin de ne pas y devenir résident fiscal par accident.

Le principe est de ne pas avoir de logement à votre nom et d’éviter de rester plus de 183 jours dans un pays. Cependant, la réglementation peut être beaucoup plus compliquée selon les pays (le Royaume-Uni est connu pour son test de résidence complexe).

Pour en savoir plus sur la règle des 183 jours et les autres conditions de résidence, lisez notre article sur le déménagement de votre résidence fiscale.

La Théorie des Treize Drapeaux

Le Touriste Perpétuel connaît les meilleures stratégies offshore et applique la théorie des drapeaux pour internationaliser sa vie et ainsi vivre plus librement et en toute sécurité.

Il n’y a pratiquement pas de restrictions sur le nombre de drapeaux ; cependant, dans notre blog Libre d’Etat nous parlons habituellement de 13, dont vous pouvez en savoir plus dans notre article sur la Théorie des Drapeaux.

Vous pouvez également acheter notre cours pour entrepreneurs et nomades numériques dans lequel nous vous expliquons étape par étape comment les appliquer à votre vie.

Les 13 drapeaux sont résumés ci-dessous :

  1. Obtenir un passeport ou la citoyenneté dans un pays qui vous offre une liberté de circulation et de sécurité sans trop vous contrôler en retour.
  2. Etablir votre résidence fiscale dans un pays sûr, de préférence, de préférence sans impôt foncier ou sur le revenu.
  3. Installer le siège de votre société (c’est-à-dire où vous gagnez votre argent) dans un pays où il n’y a pas d’impôt sur les sociétés ni d’obligations comptables.
  4. Conserver vos actifs en lieu sûr, de préférence dans une région exempte d’impôt sur le capital.
  5. Choisir vos « terrains de jeux », c’est-à-dire les endroits où vous pouvez profiter de votre vie, de préférence quelque part sans TVA ni taxe de vente, et qui vous permettent de profiter de la vie comme bon vous semble.
  6. Créer une société en ligne : pensez à l’hébergement offshore, aux domaines et aux fournisseurs de services de messagerie.
  7. Tirer le meilleur parti du tourisme de santé. Si vous avez un problème de santé, voyez où vous pouvez le traiter mieux et à un meilleur prix.
  8. Le mariage : si vous pensez à vous marier, obtenez une citoyenneté supplémentaire et de ce fait aussi des avantages fiscaux.
  9. Votre descendance : si vous allez avoir des enfants, offrez-leur les plus grands avantages possibles (nationalité par lieu de naissance).
  10. Embaucher des employés/ assistants virtuels, de préférence dans un pays à faible revenu qui parle les langues dont vous avez besoin et possède les compétences ou les spécialités que vous recherchez.
  11. Scolarité : ne vous laissez pas non plus emporter par les masses lorsqu’il s’agit d’éduquer vos enfants. Envisagez d’autres options (je parle ici des avantages de l’éducation non directive) telles que l’enseignement à domicile, l’enseignement non scolaire, l’enseignement mondial et choisissez un pays où l’option que vous avez choisie est légale (ou du moins possible).
  12. Protéger vos données. Choisissez de préférence des endroits hautement sécurisés contre la censure et le vol.
  13. L’assurance : pensez à l’assurance, qui est très différente d’un pays à un autre en termes de qualité, de coûts et d’étendue des services.

Les régions les plus attrayantes pour vivre et travailler

Il ne suffit pas de connaître les drapeaux. Il est crucial que vous sachiez dans quels pays vous pouvez planter vos drapeaux.

Notre blog Libre d’Etat présente régulièrement à ses lecteurs les meilleurs emplacements au monde pour leurs drapeaux (vous pouvez vous abonner à la newsletter ici). Il va sans dire qu’une attention particulière est accordée aux meilleurs endroits pour y résider, travailler, avoir votre entreprise et vivre plus libre et plus confortablement de votre argent.

Bien qu’il soit important d’avoir des actifs bien protégés, la qualité de vie est toujours le facteur déterminant.

En tant que Voyageur Perpétuel, vous avez la possibilité unique d’essayer différents endroits à volonté et de retourner au paradis de votre choix à tout moment lorsque vous le déciderez.

Une fois que vous avez trouvé l’endroit où vous voulez vous installer, vous pouvez le faire en tant que PT, mais en profitant des caractéristiques de nombreux autres endroits que vous aurez connus durant vos périples géographiques.

Certains voyageurs ont besoin d’être apatride durant un certain temps, d’autres, durant plus longtemps. Peu de personnes sont faites pour voyager en permanence ; en effet, pour beaucoup il est important de marquer une pause à un moment ou à un autre.

Cela ne doit rien changer à votre indépendance par rapport à l’État au sens général, car votre connaissance du monde vous permet de placer les drapeaux où vous le souhaitez et de les déplacer si nécessaire et à votre guise. Vous n’avez, de cette façon, aucune frontière, et pouvez vivre en toute autonomie, même si vous décidez de vivre dans un pays pendant une longue période.

En tant que PT, vous savez que vous pouvez repartir à tout moment.

Ce serait en fin de compte ma définition du Perpetual Traveller (PT), qui peut également s’appliquer aux vrais nomades numériques :

« La capacité de quitter un pays du jour au lendemain. »

Après tout, la mobilité et l’adaptabilité sont les plus grandes forces du touriste permanent. Lorsque vous êtes mobile et que vous pouvez vous adapter facilement, vous êtes antifragile, vous ne craquez pas sous la pression, au contraire, vous en tirez tous les bénéfices.

Tandis que certains événements mondiaux peuvent porter préjudice à quelques pays, d’autres nations peuvent, elles, en tirer de grands bénéfices. C’est le cas de la Suisse neutre, qui a toujours été un havre de paix pendant toutes les grandes crises mondiales.

En tant que Voyageur Perpétuel, vous combinez tous les aspects d’un apatride :

Vous avez une mentalité apatride et vous n’avez plus peur d’être pris au piège de votre liberté.

Au lieu de vivre sans état, vous vivez en profitant du meilleur de chaque état, sans rien épouser. Vous êtes un nomade numérique mais devenez un voyageur perpétuel en utilisant des stratégies offshore comme la Théorie des drapeaux.

Vous comprenez que vous pouvez concevoir et vivre votre vie comme vous le souhaitez, selon vos goûts, vos attentes et vos idéaux, et vous agissez en conséquence.

En bref : vous êtes apatride, vous êtes un Voyageur Perpétuel, et c’est le mode de vie que vous souhaitez adopter désormais.

Avec toutes ces options réelles, légales et à votre portée, si vous souhaitez devenir un Voyageur Perpétuel, je vous invite à continuer votre visite sur notre blog et à vous abonner à notre newsletter Libre d’Etat.

Parce que votre vie vous appartient !

 

error: Ce contenu est protégé !