Aujourd’hui, nous allons analyser ce que la Hongrie, ce pays situé au centre de l’Europe, peut vous offrir tant en termes de résidence personnelle que de lieu pour créer votre entreprise ou investir dans l’immobilier.

Tous nos lecteurs ne sont pas ou ne veulent pas devenir des voyageurs perpétuels, constamment en mouvement et souhaitant parcourir le monde tout en économisant sur les impôts. Beaucoup recherchent simplement un changement de style de vie, soit à cause d’un événement capital, soit par envie de faire « quelque chose de nouveau », soit simplement parce qu’ils ne sont plus heureux dans leur pays d’origine et pensent qu’ils seraient mieux ailleurs dans le monde. .

Si cela vous parle, sachez que vous pouvez y arriver : choisissez simplement la résidence de vos rêves, émigrez de votre pays d’origine et commencez une nouvelle vie dans un nouveau pays avec de nouveaux défis. De plus, si vous êtes capable et désireux de mettre en pratique une partie de notre bien-aimée théorie du drapeau – dont nous avons déjà tant parlé – les avantages seront incalculables. Si votre objectif est de vivre dans un pays stable offrant une qualité de vie élevée, une sécurité pour vous et vos proches et une charge fiscale réduite, le voyage perpétuel n’est probablement pas pour vous.

Vous n’avez pas toujours besoin de voyager à l’autre bout du monde pour vivre la vie que vous souhaitez : déménager dans un ou deux pays peut vous rapprocher beaucoup plus de vos objectifs que vous ne le pensez.

Comme nous l’avons dit au début de cet article, nous allons parler aujourd’hui des avantages et des options qu’offre la Hongrie. Ce petit pays d’Europe centrale offre de nombreuses caractéristiques que l’on pourrait demander dans une nouvelle résidence : c’est un pays paisible, très ouvert à l’immigration, et il offre également une bonne infrastructure et de faibles impôts personnels et d’entreprise. Pour beaucoup, c’est aussi un avantage de savoir que la Hongrie n’est pas facilement influencée par les courants idéologiques/politiques dominants en Europe.

 

Régime fiscal

La Hongrie est un pays où, en général, vous payez beaucoup moins d’impôts que dans les autres pays européens. Expliquons comment fonctionne la fiscalité personnelle en Hongrie.

 

Résidence fiscale

Lorsque vous vivez en Hongrie, vous devez payer l’impôt sur le revenu sur tous les revenus, qu’ils soient d’origine nationale ou étrangère. L’année fiscale en Hongrie coïncide avec l’année civile.

Vous serez considéré comme résident fiscal et serez donc obligé de payer des impôts si vous avez la nationalité hongroise (et ne pouvez pas prouver que vous avez une autre résidence fiscale), si vous avez passé au moins 183 jours par an en Hongrie en tant que résident hongrois, ou si vous vous y êtes installé définitivement. En effet, si votre seule résidence officielle (domicile) est en Hongrie, vous seriez également obligé de payer des impôts, quelle que soit la durée de votre séjour dans le pays.

Même si vous n’avez pas de résidence formelle en Hongrie ou même si vous avez plusieurs résidences, vous pouvez finir par y être considéré comme un résident fiscal. C’est le cas si votre centre d’intérêts vitaux se trouve en Hongrie – bien qu’il ne soit pas toujours clair comment l’État le démontre, ni par quels paramètres il mesure la question du centre d’intérêts vitaux.

En général, si vous n’avez pas de résidence en Hongrie ou si vous vivez dans plusieurs pays, vous pouvez rester exonéré d’impôt tant que vous séjournez en Hongrie moins de 183 jours par an. Veuillez noter que la Hongrie ne peut être utilisée à des fins de conformité légale que si vous pouvez prouver que vous avez également une résidence de catégorie équivalente ou supérieure dans un autre pays.

 

Impôt sur le revenu

La Hongrie prélève un impôt forfaitaire de 15 % sur tous les revenus, qu’il s’agisse des revenus du travail ou des revenus du capital (dividendes, intérêts, bénéfices boursiers, etc.). Il n’y a pas d’impôt sur la fortune là-bas.

Vous avez la possibilité de reverser 1 % de vos impôts nets à une organisation caritative hongroise reconnue au lieu de le reverser au budget de l’État. Les congrégations religieuses enregistrées peuvent bénéficier de ces dons.

Le système fiscal hongrois est simple et présente des avantages évidents par rapport aux autres pays de la région, notamment en raison de ses faibles taux d’imposition. Toutefois, si vous exercez une activité indépendante ou indépendante, vous devrez tenir compte des cotisations sociales. Pour les salariés, celles-ci s’élèvent à 13% pour l’employeur et 18,5% pour le salarié.

 

Fiscalité des entreprises

 

Fiscalité des entreprises en Hongrie

La Hongrie applique un taux forfaitaire de 9 %, l’un des plus bas d’Europe. Le paiement de l’impôt sur les sociétés est dû cinq mois après la fin de la dernière année fiscale. Comme l’année d’imposition coïncide avec l’année civile, cela signifie qu’elle doit être payée avant le 31 mai. Cependant, ils acceptent également des paiements trimestriels ou mensuels à l’avance pour faciliter le paiement des impôts.

Pour les petits entrepreneurs, il existe un système spécial et attractif appelé KATA. Depuis les changements introduits en 2022, les entrepreneurs individuels et les travailleurs indépendants dont le chiffre d’affaires est inférieur à 48 000 € par an ne devront payer que 50 000 HUF (129 €) par mois. Ce paiement couvre toutes les dépenses obligatoires de l’État : impôts, sécurité sociale et pension.

Un autre régime spécial est disponible, le régime KIVA. Ce régime spécial est destiné aux petites entreprises et offre un taux d’imposition forfaitaire de 11%. Sont inclus l’impôt sur les bénéfices, la taxe sur les cotisations sociales et la taxe sur la formation professionnelle.

Les conditions pour en bénéficier sont:

– Total du bilan : max. 3 milliards HUF (8,2 millions EUR)

– Revenu annuel total : max. 3 milliards HUF (8,2 millions EUR)

– Effectif de l’entreprise : max. 50 employés

Ce régime préférentiel reste valide dans le futur tant que CA total de 6 milliards HUF (16,4 millions EUR) ou 100 employés ne sont pas dépassés.

 

Taxe professionnelle

La taxe professionnelle est fixée au niveau local et peut s’élever à un maximum de 2 %. Toutefois, un plafond de 1 % s’applique aux micro, petites et moyennes entreprises.

 

La sécurité sociale en Hongrie

L’employeur doit cotiser 13% sur le salaire brut de l’employé, tandis que le salarié cotise 18,5%. Il y a une cotisation minimale annuelle qui est évaluée à +/- le double du salaire minimum, 1 800 EUR.

Alternativement, si la dépense initiale (avant impôt sur les sociétés) comprenait des frais liés à un salaire que vous percevez auprès de l’entreprise hongroise, et que ce salaire était au moins le double du salaire minimum:

  • Vous payez 15% d’impôt sur le revenu des personnes physiques
  • Vous ne payez aucune cotisation sociale

 

Les dividendes perçus en Hongrie

Si vous recevez des dividendes, ceux-ci seront imposés au taux de 15% pour les personnes physiques, tandis que votre société locale, si elle est bénéficiaire du dividende, elle sera exonérée.

 

TVA

La Hongrie a l’un des taux de TVA les plus élevés d’Europe. Il existe trois taux de TVA différents. Le premier est le taux général de 27 %, l’un des plus élevés de l’UE. Vient ensuite le taux réduit de 18%, auquel sont soumis les produits et services suivants :

  • Lait et certains produits laitiers
  • Céréales et farine
  • Produits à base d’amidon
  • Billets pour des spectacles de musique et/ou de danse

Le taux de TVA final de 5% s’applique aux produits et services suivants :

  • De nombreuses denrées alimentaires
  • Journaux et périodiques
  • Livres audio
  • Location de locaux professionnels
  • Restaurants et bars
  • Certains événements en direct
  • Médicaments
  • Nouvelles propriétés résidentielles

En pratique, au niveau des entreprises, le taux de TVA élevé n’a que peu d’importance tant qu’on ne vend pas sur le marché hongrois. Au final, les biens physiques et les produits numériques automatisés sont taxés au taux du pays du client, et la procédure d’autoliquidation s’applique pour le B2B.

 

Entrée dans le pays, permis de travail et nationalité

L’entrée en Hongrie est facile pour les citoyens de l’espace Schengen, car il n’y a pas de contrôles aux frontières. Outre les États membres de l’UE, l’espace Schengen comprend également la Suisse, le Liechtenstein, la Norvège et l’Islande.

La durée maximale du séjour est de 90 jours sur une période de 180 jours. Si vous souhaitez rester plus longtemps en Hongrie, vous devez vous enregistrer dans le pays. Pour ce faire, vous devez vous présenter au bureau régional compétent de l’Office de l’Immigration et de la Citoyenneté au plus tard le 93ème jour. Les autorités ont du mal à vérifier la durée de votre séjour, car il n’y a pas de contrôle aux frontières lorsque vous entrez en Hongrie depuis un autre pays de l’UE.

Le bureau vous délivrera un certificat d’enregistrement si vous exercez une activité rémunérée en Hongrie, si votre séjour est destiné à des études ou à une formation professionnelle ou si vous disposez d’une assurance maladie, afin que vous puissiez prouver que, dans le pire des cas, vous ne serez pas un une charge supplémentaire pour l’État hongrois.

 

Permis de travail en Hongrie

Les citoyens de l’UE n’ont pas besoin d’un permis officiel pour travailler en Hongrie. Les citoyens non européens peuvent demander un visa de travail par l’intermédiaire de leur employeur, à condition que l’entreprise ait préalablement tenté sans succès de trouver un travailleur hongrois. Le permis de travail est normalement valable deux ans.

Le salaire minimal hongrois en 2023 est de 232 000 HUF pour les personnes sans qualification et de 296 400 HUF (767€) pour les personnes qui détiennent un niveau d’études secondaires/ ou une formation professionnelle.

 

Obtenir la nationalité hongroise

Pour obtenir la nationalité hongroise, au moins un des parents doit avoir la nationalité hongroise. La citoyenneté hongroise n’est pas accordée automatiquement à la naissance. Cependant, la Hongrie autorise la double nationalité.

Les personnes qui vivent en Hongrie depuis au moins 8 ans continus peuvent demander un passeport hongrois. Pour ce faire, vous aurez besoin des documents suivants :

  • Une carte de séjour ou d’immigration valide
  • Justificatif de domicile
  • Un extrait de casier judiciaire
  • Preuve de compétences linguistiques suffisantes
  • Un serment à la constitution hongroise.

La citoyenneté hongroise peut être acquise de plusieurs manières. Si vous êtes marié à un citoyen hongrois, vous pouvez demander la citoyenneté après seulement trois ans de résidence en Hongrie. En revanche, les personnes nées en Hongrie doivent attendre cinq ans avant de pouvoir demander la naturalisation.

Une autre façon d’acquérir la citoyenneté hongroise est de prouver que vous avez des ancêtres hongrois. Dans ce cas, la citoyenneté peut être demandée immédiatement après avoir reçu la carte d’immigration.

 

Alors, la Hongrie vaut-elle la peine d’être un pays de résidence ?

 

 

La Hongrie offre une stabilité politique et économique, ainsi qu’une gamme de services comparable à l’Allemagne ou à l’Autriche. Il faut noter que ce petit pays, membre de l’Union européenne depuis le 1er mai 2004, et connu sous le nom de Pannonie dans l’Antiquité, donne du fil à retordre à l’Union européenne par sa politique très « électron libre ». Il est donc assez intéressant, à mon sens, d’y émigrer si l’on veut se soustraire aux règles étouffantes de l’UE – surtout au niveau fiscal.

 

Faible coût de la vie

Le coût de la vie en Hongrie est d’environ 30 % inférieur à la moyenne de l’UE. Grâce à la force de l’euro par rapport au forint ces dernières années, les immigrés bénéficient de prix inférieurs à ceux des autres pays européens utilisant l’euro. Depuis 2018, le forint a perdu 25 % de sa valeur face à l’euro.

Cette évolution permet aux étrangers de s’offrir plus de choses en Hongrie, car leur argent vaut plus. La population locale est extrêmement hospitalière et apprécie les personnes aisées.

 

Système de soins de santé

La Hongrie dispose d’un système de santé privé bien développé, efficace et, par rapport à d’autres pays, bon marché pour les étrangers. Cela a conduit à un tourisme de santé florissant à Budapest et au lac Balaton. Cependant, la population locale n’a souvent pas les moyens d’accéder aux hôpitaux privés et dépend du système de santé public. Le système de santé publique offre des soins restreints, ce qui se traduit par un système de santé à deux vitesses.

La Hongrie compte à la fois des hôpitaux publics et privés, et ces derniers ont tendance à être plus chers. Avant de consulter un médecin, c’est une bonne idée de demander à votre compagnie d’assurance quels services sont couverts. Il existe de nombreux médecins bien formés en Hongrie, mais vous risquez de rencontrer des salles d’attente avant d’être vu. Il est préférable de prendre rendez-vous à l’avance.

Il est important de noter que les patients bénéficiant de l’assurance maladie de base n’ont pas le libre choix du médecin. De plus, tous les médecins ne parlent pas anglais, ce qui peut rendre la communication difficile. Les médicaments sur ordonnance contenant des substances anesthésiques ne peuvent être achetés que dans les pharmacies portant une croix verte ou une étiquette Aesculap. Les pharmaciens sont généralement bien formés et peuvent vous aider en cas de problèmes mineurs.

L’État hongrois consacre 6,4 % de ses recettes fiscales totales aux soins de santé. Avec 6,06 médecins pour 1000 habitants, la densité de médecins en Hongrie est assez élevée, mais il peut tout de même y avoir des délais d’attente pour être vu. En Hongrie, tous les citoyens ont accès à des services de santé décents et adéquats.

 

Acheter un bien immobilier en Hongrie

Les citoyens de l’UE et de l’EEE peuvent acheter des biens immobiliers en Hongrie sans restrictions, y compris des locaux commerciaux. Les seules restrictions concernent les terres agricoles, les bâtiments classés et les zones paysagères protégées.

Bien que cela ne soit pas strictement nécessaire, nous vous recommandons de consulter un avocat hongrois. Il est important de consulter un extrait du registre foncier avant de signer le contrat : s’il existe d’autres propriétaires inscrits, ils disposent d’un droit de premier refus. Le contrat d’achat doit être rédigé en hongrois et traduit si nécessaire. Le libellé hongrois du contrat d’achat est juridiquement contraignant, car l’achat de la propriété est effectué conformément à la loi hongroise.

Le prix d’achat doit être indiqué en forints et il est conseillé d’ouvrir un compte en devises dans une banque hongroise pour échanger la devise étrangère. Si le vendeur accepte les euros, vous pouvez éviter cette opération d’échange. La décision finale concernant l’achat est prise par le maire et l’administration du district, qui approuvent généralement l’achat sans problème. L’avocat se chargera des formalités.

L’achat doit ensuite être inscrit au registre foncier. Il s’agit d’abord d’une notification prioritaire et, après approbation officielle, l’enregistrement est finalement exécuté.

Selon le bien, les droits de mutation sont facturés au taux suivant :

  • Pour les biens immobiliers d’une valeur allant jusqu’à 4 millions de HUF : 2%
  • Pour les biens immobiliers d’une valeur supérieure à 4 millions HUF : 6 %
  • Pour les propriétés hôtelières, telles que les appartements de vacances : 10 %

L’achat d’une propriété en Hongrie entraîne d’autres frais en plus du prix d’achat : un avocat doit être engagé pour environ 2% du prix d’achat pour s’occuper des formalités d’achat. Vous devrez en outre débourser environ 40 € pour l’inscription au cadastre et les frais de traduction.

Si vous avez besoin de financement, vous pouvez demander des prêts auprès des banques hongroises. Dans ces cas-là, le coût est généralement considérablement plus élevé. Une hypothèque peut financer jusqu’à 70 % du prix d’achat, mais les taux d’intérêt en Hongrie sont assez élevés, il peut donc être plus rentable d’emprunter à l’étranger.

À Budapest, les prix des logements varient selon la localisation. La région de Pest est généralement moins chère que Buda. Un notaire doit certifier l’achat.

En dehors de Budapest, les prix des logements sont beaucoup plus bas. Pour le prix d’un appartement de 50 mètres carrés à Budapest, vous pouvez acheter une propriété de 400 mètres carrés à la campagne. Mais quitter Budapest, c’est aussi renoncer à ses infrastructures et à ses équipements de loisirs.

Le lac Balaton, à côté de Budapest, est une région populaire auprès de ceux qui souhaitent acheter une propriété en Hongrie. Vous y trouverez un large choix de biens à vendre, mais aussi des offres aux prix très gonflés.

 

Opportunités professionnelles

La Hongrie offre de nombreux avantages en tant que site économique, notamment pour les indépendants, les travailleurs indépendants et les entreprises commerciales. Par rapport à d’autres endroits populaires pour faire des affaires, la charge bureaucratique en Hongrie est nettement inférieure, surtout si vous êtes un citoyen de l’UE : chaque citoyen de l’UE a le droit d’y établir son entreprise. De plus, la Hongrie offre également les avantages suivants pour votre entreprise :

  • Coûts faibles et fixes
  • Seulement 9% d’impôt sur les sociétés, ou 129 € par mois pour les petits indépendants (régime spécial)
  • Des travailleurs qualifiés et bien formés
  • Bas salaires
  • De nombreuses conventions de double imposition

 

Émigrez en Hongrie maintenant : parce que votre vie vous appartient !

Si, après avoir lu cet article, vous pensez que la Hongrie pourrait être l’option que vous recherchez pour vous installer ou créer votre entreprise, vous pouvez nous contacter ici . Bien sûr, si vous préférez que nous vous aidions à analyser les différentes options pour vous, votre entreprise ou les deux, vous préférerez peut-être commencer par réserver une consultation où nous vous aiderons à déterminer quelle option convient le mieux à votre situation.

______

Avez-vous aimé cet article? Soutenez-nous en achetant nos produits ou services.

Consultation avec Libredetat

Dossier Spécial Thaïlande 2022

Expatriation en Thailande

Ouvrir un compte bancaire en Thailande

Créer son entreprise en Bulgarie

Créer sa LLC aux États-Unis, et bien d’autres….

______

Vous détectez une erreur ou une mise à jour nécessaire ? Nous serions heureux de votre retour !

Vous souhaitez apporter votre collaboration à notre travail ? Ou votre soutien ? Faites-le nous savoir, nous sommes ouverts à toutes les opportunités sérieuses et constructives. Nous avons besoin de vous !

Recommended
error: Ce contenu est protégé !