L’OMS avait lancé en 2021 un organe international de négociations pour rassembler en sa seule main la santé mondiale ET imposer par là-même les traitements médicaux qui en découleraient. Il s’agit du Traité Pandémie.

 

Le « Traité pandemie » planifié par l’OMS

Le vote par les pays membres pour une telle escroquerie de notre santé (!) – et de notre liberté (!)- est prévu du 27 mai au 1er juin2024.  Mais les pays membres ont jusqu’au 24 mai pour se prononcer.  C’est donc pour très bientôt.

Si ce Traité était ratifié, il donnerait un pouvoir exhorbitant au Directeur Général de l’OMS. On le sait aujourd’hui depuis la gestion du supposé covid-19, ce serait une condamnation à perpétuité pour nous tous, suivie d’une condamnation à mort latente, bien organisée.

L’OMS a été créé à l’issue de la seconde guerre mondiale en 1948, et son siège social est à Genève (Suisse). C’était à l’époque une très belle initiative pour protéger la santé au niveau mondial, car les maladies circulent et apporter une solution mondiale était en toute bonne foi applaudie. Son financement n’était assuré que par les États. Mais aujourd’hui l’OMS n’est plus ce qu’elle était puisqu’elle est dorénavant au service des intérêts privés.

D’abord, elle est rachetée par Bill Gates il y a 20 ans (par sa fondation), qui la sauve de la ruine puisque sa budgétarisation par les pays membres n’était plus aussi bien assurée.  Ensuite, un 2e investisseur, GAVI (global alliance for vaccination), vient renflouer les caisses pour son fonctionnement. Mais derrière GAVI il n’y a ni plus ni moins du « Bill Gates ». Ensuite viennent les industries pharma.  Et l’intervention des États finit par être totalement amoindrie et donc n’a plus trop son mot à dire.

Ces interventions financières (et fatalement de pouvoir de direction) de Bill Gates et consors ont sauvé l’OMS de la ruine il y a 20 ans, certes, mais notre santé est prise en otage par ces lobbyings pharma dans l’OMS et tous les intérêts privés des hauts placés, pour ne citer que Von der Leyen.

Pour ma part, lorsque j’entends ‘Bill Gates’, ‘industrie pharma », et tous les charlatans en arrière-plan, je rejette et je fuis.

 

Les gros risques qui découleraient du diktat de ce Traité

 

Si ce Traité est ratifié, les lourdes conséquences pour la gestion de notre santé sont abominables. Cela signifie qu’aucun gouvernement ne puisse contester ou acter différemment des règles dictées par l’OMS (qui rappelons-le sont dictées par Bill Gates, l’industrie pharma, et autres intérêts financiers).

  • Le directeur, seul dans son bureau, peut décréter que le virus d’un singe vert du pauvre pays africain, ou encore de la cacahuète importée depuis pays x est mortel, et décider qu’une pandémie est à notre porte. Une pandémie longue, coûteuse et très contraignante bien-sûr !
  • Les critères pour définir une pandémie ont également changé par rapport à ce que l’OMS était auparavant. Avant il fallait que le virus / la maladie engendre beaucoup de morts. Aujourd’hui l’OMS peut considérer une pandémie avec « zéro » morts (c’est le cas depuis le H1N1). L’OMS n’aurait « qu’à penser que ».
  • Les critères de vote ont également changé : la majorité simple (51%) peut aboutir à l’adoption de ses règles, contrairement à avant où il fallait la majorité.

 

Perte de souveraineté des États

Comme relaté dans cet article, « Les décisions contractuelles, les dépenses budgétaires, la liberté de soins, toutes ces décisions vont être transférées à l’OMS, dont le traité prévoit aussi de supprimer les méthodes thérapeutiques alternatives avec l’utilisation exclusive des thérapies proposées par l’organisation (…) Il n’y aura aucune possibilité de vérification ou d’opposition par rapport aux décisions de l’OMS (…) Le danger, il est là (…) »

Il n’y aura aucune possibilité de vérification ou d’opposition par rapport aux décisions de l’OMSJe réinscris cette absurdité et je la souligne en gras, car il est totalement inconcevable qu’une personne derrière son bureau, décide un jour de la santé mondiale dans tous ces pays et qu’aucune nation ne puisse adapter les traitement pour son peuple ou même laisser libre choix à ses résidents.

D’où le choix de la résidence deviendra vraiment crucial en cas d’aboutissement de cette escroquerie phénoménale.

Comme l’explique dans cette vidéo Christian Perronne, ancien Directeur à l’OMS,  il suffirait que l’OMS dise qu’elle « pense que le virus x », sans même avoir fait des ravages sur les humains que nous sommes, pour imposer la fermeture des frontières, l’utilisation de médicaments et vaccins à sa libre dictature.

C’est revivre à puissance  » x  » le cauchemar de la farce du covid-19 à des niveaux dramatiques pour notre liberté, notre économie, notre santé, notre vie, ….

  • Cela pourrait aussi signifier que plus aucun argent liquide ne soit utilisé « par crainte de transmission du virus » pour tracer encore mieux toute notre vie financière.
  • Cela signifie confinement à l’infini…
  • Cela signifie que les traitements en expérimentation peuvent être injectés (le Traité le prévoit dans ses textes)
  • Les mesures coercitives pour notre santé et notre vie vont battre le plein.

Ces mesures coercitives par des personnes n’ayant aucun scrupule, à part un objectif financier personnel bien juteux, ont été largement démontrées dans le cas de Von der Leyen et ses conflits d’intérêt dans l’affaire covid.

Les dernières tentatives de pandémies de l’OMS à relever sont: a bactérie du Japon, le « virus x », la variole du singe, … , autant de  manipulations (certaines déjà tentées récemment) qui sont déjà dans les cartons en attendant le Traité.

Ces manipulations ne visent rien d’autre que de renforcer les objectifs pour un « gouvernement mondial » assuré et détenu par une poignée de personnes. Un gouvernement basé sur une doctrine de la peur. Une doctrine d’enrichissement au prix de tout ce qui compose notre vie.

Bâillonner la presse est un moyen indéfectible et indispensable pour garder les esprits sous contrôle. La France le fait avec brio. Elle le prouve encore dans ce thème précis : tandis que la presse internationale affiche le scandale en préparation autour de ce traité inacceptable, la France en interdit toute diffusion médiatique.

 

Pays refusant ce traité à ce jour

Dans les 194 pays membres de l’OMS, certains ont littéralement rejeté le diktat de l’OMS, Un pouvoir juridique exécutif ou législatif pouvant violer la Constitution d’une nation et son indépendance est inacceptable pour « heureusement beaucoup de pays » qui se sont réveillés de la grosse arnaque sanitaire depuis 2020.

Mais d’autres pays sont encore sous la pression de lanceurs d’alerte ou de la presse.

  • Les US prennent le lead dans cette contestation
  • La presse allemande relate fréquemment dans ses journaux comment les effets néfastes du supposé vaccin covid-19 » étaient bien connus et pourtant imposés avec tous les ravages prévisibles.
  • Des mouvements suisses combattent ce diktat
  • Des mouvements canadiens sont publiés
  • La république tchèque a également démontré son grand scepticisme quant à ce Traité contraignant pour la souveraineté de leur État
  • D’autres pays mettent au grand jour le scandale pharmaceutique que nous avons connu durant presque trois ans ! Par contre, pas un mot dans la presse française ; au contraire le gouvernement Macron applaudit à trois mains toutes les mesures l’OMS et encourage ces dérives liberticides.

 

Conclusion

Un commentateur avait utilisé cette expression que je reprends ici, car elle veut tout dire sur la médecine d’aujourd’hui : « Le serment d’Hippocrate remplacé par le serment d’Hypocrite ».

Nous ne sommes gouvernés que par des hypocrites qui nous cachent tout de leurs intentions, tout sur les conséquences sur notre vie, tout sur leur intérêt privé.

La médecine « autorisée » ne peut plus nous protéger, que du contraire. Elle est créée de toutes pièces pour nous rendre malades, pour nous maintenir malades, et pour couronner le tout, nous priver de nos libertés par des mesures difficiles à contourner lorsqu’elles sont mises en place.

Garder votre liberté sous votre contrôle est primordial dans vos plans futurs. Informez-vous non pas à travers les médias mis en avant – comme le journal du 20h et les plateaux télé où aucune voix contraire à la doctrine du mensonge n’est invitée – mais au contraire, les medias qui sont dits « complotistes » car ils mettent en avant la vérité; ils mènent une véritable analyse basée sur des faits réels et prouvés. Ces medias sont menacés, interdits, et même pénalisés.

parce que votre vie vous appartient !

Recommended
error: Ce contenu est protégé !