Le Groupe d’action financière (GAFI) ou Financial Action Task Force est un organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le GAFI est un organisme distinct de l’OCDE. En effet, tous les États membres de l’OCDE ne sont pas membres du GAFI, et réciproquement.

Avec ses 40 membres, le GAFI étudie la manière dont l’argent est blanchi et le terrorisme financé, promeut des normes mondiales pour atténuer les risques et évalue si les pays prennent des mesures efficaces. II fixe des normes internationales pour que les autorités nationales puissent lutter efficacement contre les fonds illicites liés au trafic de drogue, au commerce illicite d’armes, à la cyberfraude et à d’autres délits que les pays super-taxeurs estiment devoir surveiller.

Les pays et juridictions sont évalués avec l’aide de 9 organisations membres associés du GAFI et d’autres partenaires mondiaux, le FMI et la Banque mondiale.

L’organe de décision du GAFI, la plénière du GAFI, se réunit trois fois par an et demande des comptes aux pays qui ne respectent pas les Comptes. Si un pays n’applique pas les normes du GAFI de manière répétée, il peut être désigné comme une juridiction faisant l’objet d’une surveillance accrue ou comme une juridiction à haut risque. Ce sont ces fameuses « listes grises et noires ».

Les listes noires du GAFI ne sont pas les m^mes listes noires de l’OCDE en matière fiscale, qu’on appelle les paradis fiscaux ou États non coopératifs (ETNC).

La liste noire du GAFI est (2023): Albanie, Barbade, Burkina Faso, Cambodge, îles Caïmans, Gibraltar, Haïti, Jamaïque, Jordanie, Mali, Maroc, Myanmar, Panama, Philippines, Sénégal, Soudan du Sud, Türkiye, Émirats arabes unis et Ouganda.   Le Maroc et le Cambodge ont été retirés de la liste noire récemment (en 2023).

Pour qu’un pays puisse être retiré de la liste noire par le GAFI, il faut qu’il prouve qu’il a mis en examen les cas de blanchiment d’argent qui existent sur son territoire et que les mesures qu’il prend pour un programme de conformité fiscale volontaire (CFV) en ce sens sont en accordance avec les principes du GAFI pour la Lutte Contre le Blanchiment de capitaux et le Financement du Terrorisme (LCBFT).

 

 

error: Ce contenu est protégé !