C’est l’abréviation des 5 géants (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) dont les multinationales font un bénéfice colossal sans pour autant payer un taux d’impôt raisonnable en comparaison avec les taux standard de l’impôt sur les sociétés.

Elles ont bénéficié longuement des pratiques d’évasion fiscale « double irlandais avec un sandwich hollandais« . Suite aux scandales de cette pratique fiscale, une taxe indirecte a commencé à leur être appliquée, elle a pris le nom de « google tax« .

Depuis quelques années, le pilier I et le pilier II, poursuivis par le G20 ont été mis en place. Ces deux règlementations visent une imposition des 100 plus grandes entreprises dans le monde (pilier I) et un impôt minimal de 15% pour le chiffres d’affaires du groupe d’au moins 750 millions de dollars (pilier II).

 

error: Ce contenu est protégé !