Know Your Customer (KYC) est un processus adopté par de nombreuses entreprises à travers le monde depuis de nombreuses années pour identifier et vérifier leurs clients, ainsi qu’à évaluer tout risque potentiel de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme.

En principe, le KYC s’appuie sur cinq étapes :

Étape 1 : Programme d’identification du client (CIP): Le programme d’identification du client (CIP) est la première étape et consiste à collecter des informations sur les clients pour vérifier leur identité , notamment leur nom, leur adresse, leur date de naissance et une pièce d’identité délivrée par le gouvernement.

Étape 2 : Due Diligence Client (CDD): Au cours de l’étape 2, les institutions sont tenues d’obtenir des informations sur l’identité de leurs clients, notamment leur nom, leur adresse, leur date de naissance et leurs documents d’identification tels que les passeports ou les permis de conduire. Les institutions effectuent une surveillance continue des transactions de leurs clients afin de détecter toute activité suspecte (transactions inhabituels ou des activités incompatibles avec le profil d’un client).

Étape 3 : Évaluation des risques: Ici, on procède à une évaluation des risques sur leurs clients .

Étape 4 : Surveillance continue. Ici, le profil du client est monitoré en continu pour déceler des activités potentielles de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme, par un historique des transactions financières.

Étape 5 : Signaler les activités suspectes. La déclaration des activités suspectes est devenue obligatoire pour les banques et autres institutions financières dans le cadre de leurs obligations de conformité. Cela signifie que toute activité qui semble suspecte ou inhabituelle doit être immédiatement signalée aux autorités compétentes.

error: Ce contenu est protégé !